Phase 3 : Phase de chauffe (à partir de 2014)

La galerie sera chauffée pendant dix ans à une température constante de 80°C mesurée à l’endroit où la paroi en béton de la galerie entre en contact avec l’argile, ce qui correspond à la température attendue en cas de stockage final de déchets de haute activité. Cette phase a pour but de confirmer et d’affiner les connaissances existantes du comportement de l’argile et de démontrer que les modèles établis sur la base d’expériences menées antérieurement à petite échelle, restent valables dans des conditions représentatives d’un vrai stockage.

La recherche a démontré qu’une période de dix ans suffirait pour être en mesure de tirer des conclusions fiables sur l’effet de la chaleur sur la stabilité de l’argile. En fait, après deux ans de chauffe, les scientifiques pourront déjà formuler les premières conclusions importantes.

La phase de chauffe permettra aussi d’étudier le comportement du revêtement de la galerie. Il est important de connaître le comportement de celui-ci si les déchets devaient être extraits de l’installation de stockage au bout d’une certaine période.

Cliquez ici pour lire la suite - Que mesure l’expérience PRACLAY et comment ?